Coro Gulbenkian

Coro Gulbenkian OG Michel CorbozFondé en 1964 par la Fondation Calouste Gulbenkian, et fêtant cette année son 50ème anniversaire, le Coro Gulbenkian comprend une formation symphonique d’une centaine de chanteurs, mais peut également se produire dans une plus petite formation, selon la nature des œuvres interprétées. Son répertoire va donc de la musique a cappella portugaise du XVIe siècle, à la musique classique, romantique et contemporaine. Depuis 1969, Michel Corboz est le chef principal du Coro. Jorge Matta en a récemment été nommé chef associé et Paulo Lourenço le chef assistant.

Le Coro Gulbenkian se produit régulièrement avec les plus grands orchestres internationaux, sous la direction musicale de chefs d’orchestre tels que Claudio Abbado, Sir Colin Davis, Emmanuel Krivine, Esa-Pekka Salonen, Frans Brüggen, Franz Welser-Möst, Gerd Albrecht, Iván Fischer, Michael Gielen, Michael Tilson Thomas, Rafael Frübeck de Burgos, René Jacobs, Theodor Guschlbauer et Leonard Slatkin.

À côté de sa saison régulière à Lisbonne, le chœur effectue de nombreuses tournées internationales et participe souvent à des festivals réputés. Pendant les années 1990, une étroite collaboration avec l’Orchestra of the Eighteenth Century et son directeur Frans Brüggen a conduit à une série de tournées internationaux. En années récentes, le Coro Gulbenkian a participé à une tournée de Così fan tutte (Mozart) avec le Freiburg Barockorchester et René Jacobs, se produisant à Bruxelles (Palais des Beaux-Arts), Lisbonne (Gulbenkian Grand Auditorium) et Paris (Salle Pleyel). Le chœur s’est produit aussi à Lisbonne dans une production multimédia de De la maison des morts (Janáček) sous la direction musicale d’Esa-Pekka Salonen, avec qui il s’est produit en suite au Royal Festival Hall de Londres, avec l’Orchestre Philharmonia, dans un cycle annuel des œuvres de Bartók. Il s’est présenté à l’Auditório Nacional de Música de Madrid avec Michel Corboz, dans un cycle de musique chorale «L’ésprit du peuple», ainsi que dans trois concerts de la Neuvième symphonie de Beethoven avec l’Orchestre National de Lyon et Leonard Slatkin, qui ont été transmis par la chaîne www.medici.tv. La saison précédente, le Coro Gulbenkian s’est produit à Santiago de Compostela, en Espagne, avec la Real Orquesta Filarmónica de Galicia, et a participé en cinq représentations de l’opéra Elektra de Richard Strauss, dirigées par Esa-Pekka Salonen et mis en scène par Patrice Chéreau, au Grand Théâtre de Provence, dans le cadre du Festival de Aix-en-Provence.

Sa vaste discographie témoigne de l’éclectisme de son répertoire, allant des premières polyphonies de la Renaissance à la musique de Xenakis. Beaucoup de ses enregistrements ont été récompensés par des prix internationaux. Pour le 50ème anniversaire du compositeur portugais Luís de Freitas Branco, le Coro Gulbenkian a enregistré la première série complète de ses madrigaux sur des textes de Camões. Le chœur a aussi enregistré d’autres œuvres portugaises de Pero de Gambôa et Lourenço Ribeiro, bien qu’un album de chants de Noël portugais, qui a été acclamé par le public et la presse.