• GUBISCH Nora

GUBISCH Nora

Mezzo-Soprano

Née à Paris, Nora Gubisch, commence ses études musicales à la Maîtrise de Radio France et le piano avec Catherine Collard, puis étudie le chant au Conservatoire de Paris avec Christiane Eda-Pierre où elle obtient un premier prix. Puis, elle rencontre Vera Rozsa qui devient son maître.
Elle est aujourd’hui une des mezzos les plus demandées de sa génération.
À l’opéra, elle incarne les rôles-titres de Carmen à Berlin, Paris, Zurich et dans de nombreuses productions à travers le monde, Juditha triumphans (Vivaldi), Salammbô (Fénelon) à l’Opéra de Paris, La Belle Hélène (Offenbach) aux festivals de Salzbourg et d’Aix-en-Provence, Le Viol of Lucrèce (Britten) à l’Opéra de Lyon, Salomé (Mariotte), Tancredi (Rossini), Thérèse (Massenet) ; ainsi que Sesto (La Clémence de Titus, Mozart), Pénélope (Le Retour d’Ulisse dans sa patrie, Monteverdi), Marguerite (La Damnation de Faust, Berlioz), Charlotte (Werther, Massenet), Judith (Le Château de Barbe-Bleue, Bartók), Amneris (Aida, Verdi) ; et les rôles wagnériens de Magdalene (Les Maîtres chanteurs de Nuremberg), Waltraute (Le Crépuscule des dieux) et Brangäne (Tristan et Isolde).
Elle se produit sur les grandes scènes internationales, sous la direction de Sir Colin Davis, Georges Prêtre, Lorin Maazel, Nikolaus Harnoncourt, James Conlon, Christoph Eschenbach, Armin Jordan, et avec l’Orchestre Philarmonique de New York, l’Orchestre Philarmonique de Vienne, l’Orchestre de la Staatskapelle de Dresde, l’Orchestre Symphonique de Londres, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de France, le Nouvel Orchestre Philarmonique ainsi qu’avec l’Orchestre de Birmingham, l’Orchestre Symphonique de la BBC, etc.
Elle se consacre aussi à l’oratorio et à la musique de chambre et forme depuis plusieurs années un duo avec le pianiste Alain Altinoglu avec lequel elle a déjà enregistré deux disques de mélodies françaises salués par la critique (Intégrale Duparc et Mélodies de Ravel, naïve). Sa discographie comporte également A child of our time – Un enfant de notre temps (Tipett), Perela (Dusapin), Rheinnixen – Les Fées du Rhin (Offenbach), Königskinder – Les enfants du roi (Humperdinck), Hary Janos (Kodály), Requiem (Lancino), Les Nuits hallucinées (Escaïch), Therese de Massenet (rôle-titre), et son dernier disque, Folk Songs (naïve), qui vient de paraître.
Ses projets l’emmèneront à Zurich dans une création de Christian Jost, Die Rote Laterne (La lanterne rouge), puis Carmen au Deustche Oper de Berlin, Judith du Château de Barbe-Bleue de Bartok à Vienne, puis au festival de Montpellier dans La Jacquerie de Lalo, puis en récitals et concerts avec Alain Altinoglu à Lucerne (Nuits d’été de Berlioz), Zurich (concert du nouvel an à la Tonhalle), ainsi qu’à Paris, à la Monnaie de Bruxelles, au festival de Bad Kissingen, au grand théâtre du Liceu de Barcelone dans le rôle de Charlotte (Werther), etc.
Nora Gubisch a été nommée Chevalier des Arts et des Lettres.

#