• PAPIAN Hasmik

PAPIAN Hasmik

Soprano

“Drop-dead gorgeous … pure magic … heavenly … divine … the biggest success of the season … sensational … the best of all possible Normas … Aida really celestial … finally again a great Verdi-Soprano … triomphe absolu … géniale … magnifique Hasmik Papian…” – voilà quelques citations de la presse internationale célébrant l’art de Hasmik Papian ces dernières années (Washington Post, Opera News, Orpheus, Le Figaro, etc.)

La soprano arménienne Hasmik Papian a étudié le violon puis le chant au Conservatoire d’État Komitas d’Erevan. Après ses débuts à l’Opéra National d’Arménie en tant que Rosina (IL BARBIERE DI SIVIGLIA) et Mimì (LA BOHÈME), elle entame une belle carrière internationale. Elle est invitée par les théâtres les plus réputés dans le monde : Opéras d’État de Vienne (Donna Anna / DON GIOVANNI, Rachel / LA JUIVE, TOSCA, AÏDA, Leonora / LA FORZA DEL DESTINO), Opéra national de Paris – La Bastille (Mathilde / GUILLAUME TELL, Lisa / LA DAME DE PIQUE), La Scala de Milan (Abigaïlle), Grand Théâtre du Liceu de Barcelone (AÏDA), Metropolitan Opera de New York (AÏDA, NORMA, Lady Macbeth, Leonora / IL TROVATORE). Elle s’est produite dans les opéras de Berlin, Munich, Hambourg, Stuttgart et Dresde, à Zurich, Genève, Madrid, Séville, Rome, Bologne, Palerme, Ravenne, Naples, Lyon, Toulon et Nice, à St Petersburg, Moscou, Tel Avive, Séoul, Tokyo, Mexico City, Santiago de Chile et Sao Paulo, au Carnegie Hall de New York, au festival de Cincinnati, à San Francisco, Dallas et Toronto, entre autres.
NORMA de Bellini constitue une œuvre centrale pour sa carrière dont elle chante le rôle-titre notamment à Vienne, Stuttgart, Mannheim, St Gallen, au Regio de Turin, à l’Opéra de Montréal, à Vancouver, Baltimore, Detroit, Denver, Washington DC, au Metropolitan de New York, à l’Opéra de Marseille, aux Chorégies d’Orange (en 1999 avec un succès retentissant), à l’Opéra National de Montpellier, à l’Opéra de Monte-Carlo, au Festival de Luglio Trapanese (Sicile), au Hedeland Festival (Danemark), à Stockholm, à Rotterdam et au Nederlandse Opera d’Amsterdam (cette dernière production est parue sur DVD chez opus arte ; autre DVD : LA DAME DE PIQUE dans une production de La Bastille).
Hasmik Papian chante de nombreuses œuvres verdiennes parmi lesquelles LA TRAVIATA, Desdemona / OTELLO, AÏDA, Leonora / IL TROVATORE et LA FORZA DEL DESTINO, Elisabetta / DON CARLO, Elena / I VESPRI SICILIANI, Amelia / SIMON BOCCANEGRA, Elvira / ERNANI, Abigaïlle / NABUCCO, Odabella / ATTILA, et Lady Macbeth. Son vaste répertoire s’étend du bel canto (NORMA : Anna Bolena, Maria Stuarda et La Reine Elizabeth I / ROBERTO DEVEREUX de Donizetti) à La Gioconda, Francesca da Rimini de Zandonai, SALOME de Strauss en passant par Senta / LE VAISSEAU FANTÔME et Isolde / TRISTAN UND ISOLDE.
Hasmik Papian est aussi très active dans les concerts. Elle a chanté le REQUIEM de Verdi, entre autres, à Carcassonne, Nice, Marseille, aux Chorégies d’Orange (deux fois), à Paris (Salle Pleyel, Théâtre Mogador et Théâtre des Champs Elysées), à Bonn, Utrecht, Amsterdam (Concertgebouw), Varsovie (Beethoven Easter Festival), Göteborg, Santiago de Compostelle, Barcelone (Théâtre du Liceu, Palais de la Musique Catalane), et à Mexico City. Elle a interprété le WAR REQUIEM de Britten à Salzbourg et Linz, la MESSE GLAGOLITIQUE de Janacek au Gewandhaus de Leipzig, la SYMPHONIE Nº 9 de Beethoven à Palerme, Montreux, Tokyo et Budapest (enregistrement, publié chez Naxos). À l’Arsenal de Metz, elle a chanté la partie soprano dans la SYMPHONIE N° 4 de Mahler et les QUATRE DERNIÈRES CHANSONS de Strauss. Au Festival de Radio France, elle a chanté, entre autres, le rôle-titre dans FEDRA de Pizzetti (publié sur CD). La soprano arménienne s’est produite dans de nombreux concerts de gala et récitals solo, entre autres à Washington DC, Los Angeles (Vibiana Cathedral), au Caire, à Beyrouth, aux festivals de Baalbeck et d’Antibes, à Ste. Maxime (à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle salle de concert), au Konzerthaus de Dortmund, au Wigmore Hall de Londres, au Musikverein de Vienne et à la Salle Gaveau de Paris.
Elle s’est produite sous la direction de chefs d’orchestre aussi renommés que Riccardo Muti, Marcello Viotti, Daniele Gatti, Nello Santi, Thomas Hengelbrock, Georges Prêtre, Michel Plasson, James Conlon, James Levine, Myun Wun Chung, Gennadi Rozhdestvenski et Valerij Gergiev et aux côtés de chanteurs tels que Nikolai Ghiaurov, Sherill Milnes, Ruggero Raimondi, Leo Nucci, René Pape, Thomas Hampson, Renato Bruson, José van Dam, Roberto Alagna, Giacomo Aragall, Giuseppe Giacomini, Salvatore Licitra, Placido Domingo, Neil Shicoff, Dolora Zajick, Grace Bumbry, Fiorenza Cossotto, Elena Obrastzova et bien d’autres.
Hasmik Papian vit à Vienne, en Autriche.

www.hasmik-papian.com