• PHILLIPS Xavier

PHILLIPS Xavier

Violoncelle

Xavier Phillips est né à Paris en 1971. À quinze ans, il entre au CNSM de Paris dans la classe de Philippe Muller et obtient un Premier Prix en 1989. Il remporte plusieurs prix internationaux (Deuxième Prix et Prix Spécial des Jeunesses musicales de Belgrade, Prix Spécial au Concours Tchaïkovski de Moscou, Troisième Prix et Prix Spécial au Concours Rostropovitch à Paris et Premier Prix à l’unanimité au 1er Concours d’Helsinki). Sa rencontre avec Mstislav Rostropovitch, l’ayant particulièrement remarqué lors de son concours, est déterminante et marque le début d’une longue collaboration au cours de laquelle Xavier Phillips se perfectionne auprès du maître.

Il est rapidement appelé à se produire sur les plus grandes scènes internationales avec des orchestres prestigieux : New York Philharmonic Orchestra, Chicago Symphony, Mariinsky Orchestra, Orchestre National de France, Orchestre de Paris, Rundfunksinfonieorchester Berlin, Orchestre Philharmonique de Radio France, le Berliner Symphoniker, Houston Symphony, BBC Scottish Orchestra, Orchestre de la
Suisse Romande, Orchestre philharmonique de la Scala, sur l’invitation de chefs illustres tels que Mstislav Rostropovitch, Riccardo Muti, Valery Gergiev, Kurt Masur, Christoph Eschenbach, James Conlon, Jesus Lopez-Cobos, Marek Janowski, Serge Baudo, Vladimir Spivakov, Vladimir Fedosseyev, Ion Marin, Kazushi Ono, Gunther Herbig, Eliahu Inbal. En 2013/14/15 Xavier Phillips se produit avec l’Orchestre de Paris dans le Concerto de Lalo sous la direction de Paavo Järvi, à la Salle Pleyel ainsi qu’en tournée en Chine. Il est le soliste de Shelomo de Bloch avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de Fabien Gabel à la Salle Pleyel. Il est également au Konzerthaus de Berlin avec le Rundfunk Sinfonieorchester ainsi qu’à la Cité de la Musique dans le 2ème Concerto de Chostakovitch, et joue en soliste avec le Seattle Symphony Orchestra et le Florida Orchestra sous la direction de Ludovic Morlot et Stefan Sanderling. En France, il est également le soliste de l’Orchestre National de Lorraine dans le Concerto d’Elgar, de l’Orchestre de Pau dans le Concerto de Dvorak, de l’Orchestre National des Pays de la Loire dans le 1er Concerto de Chostakovitch, de l’Orchestre Les Dissonances à la Cité de la Musique dans le 1er Concerto de Chostakovitch. Il joue à plusieurs reprises l’intégrale de la musique de chambre pour piano et cordes de Beethoven au concert avec le violoniste Tedi Papavrami et le pianiste François-Frédéric Guy, notamment au Printemps des Arts de Monte Carlo, au Festicval Berlioz de la Côte Saint-André, ainsi qu’à l’Arsenal de Metz. Il joue à plusieurs reprises le Triple Concerto de Beethoven avec le pianiste Igor Tchetuev et la violoniste Fanny Clamagirand, au Festival Beethoven de Bogota, ainsi qu’au Festival International de Colmar avec le Russian National Philharmonic Orchestra sous la direction de Ken-David Masur.
Son prochain disque avec orchestre sera consacré au Concerto pour violoncelle « Tout un monde lointain » d’Henri Dutilleux avec le Seattle Symphony Orchestra sous la direction de Ludovic Morlot.
Après ses débuts très remarqués avec l’Orchestre de Paris en septembre 2001, Mstislav Rostropovitch l’invite à jouer sous sa direction la Symphonie Concertante de Prokofiev avec le Washington National Symphony Orchestra et le New York Philharmonic. C’est encore sous la direction de son mentor M. Rostropovitch, et moins d’un an après que Xavier Phillips effectue ses débuts avec le Chicago Symphony Orchestra dans les Variations sur un thème rococo de Tchaïkovski. Ces dernières années, il est invité par l’Orchestre de Paris, et joue « Tout un monde lointain » d’Henri Dutilleux, en présence du compositeur, qui dira de lui: « Xavier Phillips possède admirablement cette oeuvre et sait traduire toute l’essence de ce monde lointain ». C’est dans ce même concerto qu’il se produit sous la direction de Valery Gergiev
avec l’orchestre du Théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg. Sa discographie éclectique et variée est très remarquée et chaleureusement saluée par la critique. Il obtient un “Choc” décerné par le magazine Le Monde de la Musique pour les enregistrements suivants : Impressions (disque consacré à Ravel, avec son frère Jean-Marc Phillips-Varjabedian et Emmanuel Strosser, chez Warner Classics), Kodaly (Harmonia
Mundi/Lontano) avec son frère, Works for Cello & Orchestra (Lalo, Fauré, Caplet chez EMI Classics), Sonates de Schnittke, Chostakovitch et Prokofiev avec le pianiste Hüseyin Sermet (Harmonia Mundi), ainsi que le Grand Prix du disque pour la musique de chambre d’Albéric Magnard (Auvidis Valois). Il est à noter que le disque Armenia, consacré à la musique arménienne d’hier et d’aujourd’hui, (avec Jean-Marc Phillips-Varjabédian et Vahan Mardirossian chez Warner Classics) a remporté le « Choc de l’année 2007″.

Parallèlement à ses activités de soliste, Xavier Phillips, soucieux de partager et de transmettre son savoir, consacre une grande partie de son temps aux activités pédagogiques. Il occupe depuis 2013 un poste de Professeur à la Haute Ecole de Musique de Sion, site de Lausanne. Xavier Phillips réserve également une place privilégiée à la musique de chambre qu’il aime partager avec des artistes tel que Schlomo Mintz, François-Fréréric Guy, Tedi Papavrami, Jean-Marc Phillips-Varjabédian, Régis Pasquier, David Grimal, Emmanuel Strosser, Vahan Mardirossian, Igor Tchetuev, Vanessa Wagner, Romain Guyot…

Xavier Phillips joue un violoncelle de Matteo Gofriller de 1710.

#